Duo Ebrel/Del Fra 2017


L’album du duo ressortira au printemps 2017!
Des dates de concerts sont prévues à cette occasion.

« Voulouz Loar-Velluto di Luna est l’un des disques les plus importants de la musique bretonne de ces  20 dernières années!

(…)

Cette formule intimiste laisse beaucoup de place à chacun. Sur les premières plages notamment la Gwerz « Skolvan », Annie Ebrel ne semble pas se laisser compter par la contrebasse, déroule son chant, presque imperturbable. Elle pourrait être seule, a capella, comme elle l’a montré sur son disque précédent (Tre Ho Ti Ha Ma Hini), et c’est d’ailleurs ainsi qu’elle s’élance sur « Kannennoù », portée par un bourdon vocal polyphonique par le truchement du re-recording, anticipant de quinze ans ses harmonies avec Marthe Vassalo et Noluèn Le Buhé au sein de Teir.

Ailleurs, Riccardo Del Fra essaye de ne pas déranger le chant. Pourtant sa contrebasse n’est ni effacée, ni ordinaire. Elle n’est simplement pas là où elle est habituellement attendue, comme libérée du temps, et cela apporte une couleur différente qui se rapproche de certains types de jazz modernes. La contrebasse joue les mutines allégresses, émaille sa voluptueuse lenteur d’ornementations labyrinthiques puis suspendues. Ailleurs, sur deux airs à danser (« Dañs Tro Lors » et Pach Pi), Del Fra pose une pulsation régulière tout en apportant une riche matière harmonique qui se déplace pendant le morceau, ce qui confère au chant des volumes et des espaces inédits.

Une écoute plus attentive nous permet d’entendre combien Ebrel se confie à la contrebasse. Le duo palpite sur un jeu d’attirance et de complétude. La voix et la contrebasse sont accordées à la fluidité d’une espérance. Ils nous entraînent à funambuler sur le fil si dense et si incertain de l’imaginaire. Ebrel chante de tragiques complaintes mais aussi l’éveil de l’amour et les nuits de désir et d’attente. Les deux artistes s’effleurent, comme un lent balancement. « Voulouz Loar » est la pièce la plus mirifique, composée par Del Fra sur un poème de Helias, elle suggère une séquence à la fois visuelle, sonore et odorante, soutenu par le passage atmosphérique d’un quatuor à cordes. Cette ode amoureuse se prolonge par « Apollon » :« Hag a ra d’an dud yaouank en em garout parfet » (et permettez aux jeunes gens de s’aimer profondément). Pareille symbiose n’aurait pas pu être possible si Ebrel et Del Fra ne formaient pas alors une paire intime au quotidien. »
Arnaud CHOUTET, Une anthologie de la musique bretonne, des années soixante-dix à nos jours, Ed. Le mot et le reste, 2015.

 

 

 

Annie Ebrel Riccardo Del Fra DGP4.indd

 

 

 

CONTACTS :

. contact@annie-ebrel.com

. BIG BRAVO – Sophie GLARNER
32, rue de La Vallée 22190 PLERIN
Tel : 02.96.70.86.99 / 06.75.25.08.91
Mail : bigbravo@wanadoo.fr
 www.bigbravospectacles.com

 


error: Contenu Protégé