DOUAR GLIZH


Spectacle en duo avec le contrebassiste Riccardo Del Fra.
Création de la Scène Nationale de Quimper, direction Michel Rostain, avril 1997.

15  14
Photos de Béatrice Le Grand, Théâtre Max Jacob à Quimper lors de la création.

« Le rideau s’ouvre sur l’hiver. Pas la saison. Un hiver de l’âme. Celui de Skolvan. Y craquent les brindilles sous le pas de la contrebasse. Y brûle une énigme, celle du jeu mystérieux qu’entretiennent la mémoire et le présent. Annie est là, devant nous, l’énergie lui vient de la terre, en dessous, mais c’est bien aujourd’hui qu’elle nous chante et c’est bien au monde entier qu’elle s’adresse.
Il est encore des gens de nos jours à trouver ce qui est de Bretagne trop breton, comme on trouverait la tomate trop rouge, comme on trouverait le piment trop pimenté. Qu’ils aillent voir Douar Glizh, comment Annie Ebrel et Riccardo Del Fra y parlent au monde. Celui qui ne comprend pas la langue bretonne se laissera emporter par une émotion étrange, en laquelle on ne sait jamais s’il s’agit d’extrême pudeur ou de totale nudité.  (…) »
Gérard Alle pour Nekepell 9 avril 1997.

17Photo Richard Dumas

Nekepell, 7 avril 1997

60

20

 Ouest-France, 28 mars 1998

3


error: Contenu Protégé